Résonances2020-11-30T21:02:13+00:00

RESONANCES

J’ai pris ces six photographies en avril sur un site de stockage d’anciens poteaux électriques interdit au public à côté de chez moi. A travers elles, j’ai voulu illustrer, en me mettant en scène, différents états par lesquels tout un chacun a pu passer durant la période de confinement.

J’ai volontairement choisi pour cadre l’intérieur d’un tuyau en béton, étroit, dans lequel les mouvements sont limités pour me laisser guider par mon corps, mes sensations, mon envie de bouger. S’en est suivie une série nue dans ce même tube afin de renforcer le sentiment de vulnérabilité.

De la stupeur au choix de l’action, en passant par la joie, l’inconfort, la peur, l’envie de pousser les murs, tout autant d’états émotionnels qui pourront résonner en chacun dans cette série qui peut être lue de façon linéaire ou pas, selon le vécu.

Le traitement en noir et blanc atténue l’arrière-plan au profit de l’action sur laquelle le spectateur peut concentrer son regard.